Chimie

Fraction à analyser pour le support « Eau » dans le cadre de la surveillance des polluants organiques en contexte DCE

dans
Accès: 
Public
Année: 
2016

 

Cette note présente la position et les recommandations d’AQUAREF concernant la prise en compte de la fraction « non-dissoute » du support « Eau » pour les substances organiques les plus polaires. Elle est établie dans le contexte des programmes de surveillance de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (Directive 2000/60/CE).

Dans cette note, AQUAREF a le souci de tenir compte en premier lieu de la pertinence pour la surveillance des milieux aquatiques mais aussi des évolutions des techniques d’analyse et des pratiques des laboratoires.

Auteur(s): 
Lardy-Fontan S., Lestremau F., Ghestem JP.
Nom de l'institut: 
LNE, INERIS, BRGM

Quantification des contaminants organiques dissous par échantillonnage SBSE intégratif

dans
Accès: 
Public
Année: 
2016

 

Différents travaux menés ont montré l’intérêt de la SBSE en tant que technique d’extraction in situ, notamment pour le milieu marin, du fait de la facilité de sa mise en oeuvre, du grand nombre de composés hydrophobes (et "moyennement" polaires) qui peuvent être extraits et analysés avec cette technique; de l'abaissement notable des limites de quantification, notamment pour de nombreux composés pour lesquels les limites fixées par la DCE sont difficiles à atteindre.

Auteur(s): 
Gonzalez JL, Guyomarch J.
Nom de l'institut: 
IFREMER

Evaluation de l'incertitude de mesure, incluant la contribution de l'échantillonnage dans le cadre des programmes de surveillance DCE - Synthèse

Accès: 
Public
Année: 
2016

Cette synthèse s’attache de façon spécifique à la maitrise des opérations d’échantillonnage. Il s’agit de mettre en évidence les paramètres physico-chimiques et les substances pour lesquelles la variabilité engendrée par les opérations d’échantillonnage est plus forte que celle engendrée par l’analyse en laboratoire afin de leur réserver des actions concrètes, et obtenir un rapport coût QA/QC versus fiabilité de la donnée en adéquation avec les besoins du programme de surveillance.

Auteur(s): 
Guigues N., Lepot B.
Nom de l'institut: 
LNE, INERIS

Etude de stabilité de sotalol, béflubutamide,N-butylbenzènesulfonamide (NBBS) et N, N-diméthyl-N'-p-tolylsulphamide (DMST) dans des échantillons d'eau de surface

dans
Accès: 
Public
Année: 
2017

La fiabilité des résultats d’analyse d’échantillons d’eau est fortement conditionnée par le délai entre le prélèvement et la mise en analyse. Afin de préciser les recommandations opérationnelles sur ce sujet, AQUAREF réalise des études techniques et documentaires. En 2015, un premier bilan des données bibliographiques disponibles sur la stabilité d’environ 450 substances a été réalisé. Pour de nombreuses substances, les données bibliographiques sont incomplètes ou incohérentes et des données complémentaires sont nécessaires.

Auteur(s): 
Moreau P., Ghestem J-P.
Nom de l'institut: 
BRGM

Etude bibliographique sur la disponibilité de solutions étalons pour les composés éthylés du plomb

dans
Accès: 
Public
Année: 
2016

Les composés éthylées du plomb sont nouvellement identifiés par l’arrêté du 7/8/15 comme des  « substances pertinentes à surveiller » (S.P.A.S.).

Auteur(s): 
G.Labarraque, P. Fisicaro
Nom de l'institut: 
LNE

Evaluation de l’incertitude de mesure, incluant la contribution de l’échantillonnage, dans le cadre des programmes de surveillance DCE

dans
Accès: 
Public
Année: 
2016

Cette synthèse s’attache de façon spécifique à la maitrise des opérations d’échantillonnage. Il s’agit de mettre en évidence les paramètres physico-chimiques et les substances pour lesquelles la variabilité engendrée par les opérations d’échantillonnage est plus forte que celle engendrée par l’analyse en laboratoire afin de leur réserver des actions concrètes, et obtenir un rapport coût QA/QC versus fiabilité de la donnée en adéquation avec les besoins du programme de surveillance.

Etude de stabilité de 17 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans des échantillons d'eau de surface

Accès: 
Public
Année: 
2016

La surveillance des milieux aquatiques implique de fortes contraintes pour l’analyse des échantillons d’eau notamment dans les départements d’outre-mer (DOM). En effet, certaines analyses ne pouvant s’effectuer sur place, les échantillons doivent être envoyés en métropole pour y être analysés, ce qui conduit à un délai de mise en analyse allant de 48h à 72h. Ce constat pose donc la question de la stabilité des substances à surveiller durant ce temps de transport.

Auteur(s): 
NGO S., Lepot B., Lardy-Fontan S.
Nom de l'institut: 
INERIS , LNE

Impact de la nature du matériel d'échantillonnage sur la qualité des données de surveillance de 20 bisphénols en eaux de surface

dans
Accès: 
Public
Année: 
2016

Les opérations d’échantillonnage d’eau, notamment dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE), nécessitent souvent des opérations qui impliquent un contact plus ou moins prolongé entre l’échantillon d’eau et différents matériels intermédiaires. Les risques de contamination lors de l’étape d’échantillonnage peuvent être multiples (ex : matériel pas suffisamment nettoyé, non inerte vis-à-vis des substances recherchées) et impacter la fiabilité des données. Le travail présenté s’inscrit dans le programme d’action AQUAREF pour l’année 2016.

Auteur(s): 
Ferret C., Lepot B.
Nom de l'institut: 
INERIS