Chimie

Pyréthrinoïdes dans les sédiments

Référence de la fiche: 
MA-75
Année: 
2017
Méthodes concernées: 
Prélèvement et analyse pour les substances pertinentes
Fraction: 
Sédiments
Sigle de la méthode: 
MAE/GC/MS-MS
Code Sandre: 
5921
Code Sandre: 
1094
Code Sandre: 
5682
Code Sandre: 
5683
Code Sandre: 
1149
Responsable: 
INERIS
Participation: 
Chatellier C., Lestremau F.
Niveau de validation selon NORMAN: 
1

Étude de la stabilité de l'hydrazide maléique et du 1,2,4-triazole dans des échantillons d'eau de surface et/ou souterraine

Accès: 
Public
Année: 
2018
 
La fiabilité des résultats d’analyse d’échantillons d’eau est fortement conditionnée par le délai entre le prélèvement et la mise en analyse. Afin de préciser les recommandations opérationnelles sur ce sujet, AQUAREF réalise depuis 2014 des études techniques et documentaires. Notamment, un premier bilan des données bibliographiques disponibles sur la stabilité d’environ 450 substances a été réalisé. Pour de nombreuses substances, les données bibliographiques sont incomplètes ou incohérentes et des données complémentaires sont nécessaires.
Auteur(s): 
Moreau P. Revalor M. Ghestem JP.
Nom de l'institut: 
BRGM

Synthèse sur la problématique de la surveillance des dithiocarbamates dans les eaux environnementales

Accès: 
Public
Année: 
2017

 

Les dithiocarbamates (DTC) sont une famille de produits phytopharmaceutiques incluant de nombreuses substances actives introduites en France il y a plus de 40 ans. Certaines de ces substances actives ont encore des usages autorisés en France, notamment des usages fongicides dans l’agriculture.

La qualité des données de surveillance des DTC ainsi que leur pertinence soulève de nombreuses questions étant donné leur instabilité dans les eaux, les méthodes d’analyse « globale » utilisées par les laboratoires, les pratiques de bancarisation des données etc…

Auteur(s): 
Bristeau S., Ghestem JP.
Nom de l'institut: 
BRGM

Propositions de limites de quantification pour l'analyse de micropolluants en eau douce - Substances ne faisant pas partie de l'avis agrément MTES 2017

Accès: 
Public
Année: 
2017
Les programmes de surveillance des masses d’eau, notamment dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, sont gérés principalement par les Agences de l’Eau (AE) en Métropole et par les Offices de l’Eau (OE) dans les Départements et Régions d’Outre-Mer (DROM). Ces programmes de surveillance nécessitent l’acquisition de nombreuses données d’analyse de micropolluants dans les différentes masses d’eau.
Auteur(s): 
Ghestem JP., Lardy-Fontan S., Lestremau F., Yari A.
Nom de l'institut: 
BRGM, LNE, INERIS, IRSTEA

Mise en place de la surveillance biote dans les milieux aquatiques - Enquête sur les capacités analytiques des laboratoires

Accès: 
Public
Année: 
2017

Une enquête a été diffusée en mars 2017 auprès d’une centaine de laboratoires français accrédités (LAB GTA 26) afin de connaitre leurs pratiques sur les analyses chimiques dans la matrice biote. Cette étude s’est focalisée sur 14 substances (ou familles de substances) prioritaires de la DCE et pour lesquelles une NQE appliquée dans le biote est disponible (i.e. le mercure et 13 substances organiques hydrophobes). L’intérêt s’est porté sur les capacités analytiques des laboratoires sur 4 supports biote : le filet de poisson, le poisson entier, les crustacés et les bivalves.

Auteur(s): 
Ngo S.
Nom de l'institut: 
INERIS

Substances pertinentes dans les sédiments - Dosage du diéthylplomb par GC-ICP-MS : évaluation de la qualité des étalons

Accès: 
Public
Année: 
2017

Le diéthylplomb fait partie des substances pertinentes à surveiller (SPAS) dans les sédiments en application de l’arrêté « surveillance » du 7/8/15 et l’avis de l’agrément des laboratoires mentionne une exigence de limite de quantification pour cette substance de 0.6 µg/kg au 31/12/2018. L'objectif de ce travail est de fixer des lignes directrices pour le développement d’une méthode adaptée au dosage du diéthylplomb. Ce rapport s’intéresse plus particulièrement à la problématique de l'étalonnage.

Auteur(s): 
Alasonati E., Raveau S., Fisicaro P.
Nom de l'institut: 
LNE

HAP dans le biote - Influence de la prise d’essai sur le résultat d’analyse

Accès: 
Public
Année: 
2017

 

Les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) font partie de la liste des substances prioritaires depuis la première version de la DCE et les NQE étaient établies uniquement dans l’eau (0,0002 à 2,4 µg/L). Leur caractère lipophile leur permet d’être facilement transférés dans les différents compartiments de la chaîne alimentaire. C’est pourquoi, suite à la révision de la DCE en 2013, leur surveillance a également été recommandée dans le biote avec une NQE fixée à 5 µg/kg.

Auteur(s): 
Cabillic J., Fallot C.
Nom de l'institut: 
LNE

Cyperméthrine

Référence de la fiche: 
MA-76
Année: 
2017
Fraction: 
Eau brute
Sigle de la méthode: 
GC/MS/MS
Code Sandre: 
1140
Responsable: 
INERIS
Participation: 
Adrien H., El-Masri A., Lestremau F.
Niveau de validation selon NORMAN: 
1

Composés Perfluorés PFCs

Référence de la fiche: 
MA-74
Année: 
2018
Fraction: 
Eau brute
Sigle de la méthode: 
HPLC/SM
Code Sandre: 
5978
Code Sandre: 
5977
Code Sandre: 
5347
Code Sandre: 
6509
Code Sandre: 
6830
Code Sandre: 
6560
Code Sandre: 
6550
Responsable: 
INERIS
Participation: 
Beaumont J., El-Masri A., Lestremau F.
Niveau de validation selon NORMAN: 
1

Impact de l’étape d’échantillonnage sur la qualité de la mesure du diclofénac dans les eaux de surface

Accès: 
Public
Année: 
2017

Les opérations d’échantillonnage d’eau, notamment dans le cadre de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), impliquent un contact plus ou moins prolongé entre l’échantillon d’eau et différents matériels intermédiaires (ex : seau). Les risques de contamination lors de l’étape d’échantillonnage peuvent être multiples (ex : matériel non suffisamment nettoyé, non inerte vis-à-vis des substances recherchées, substance apportée par l’opérateur) et impacter la fiabilité des données.

Auteur(s): 
Ferret C., Lepot B.
Nom de l'institut: 
INERIS