Méthodes de prélèvements

Echantillonnage d'eau pour analyses de substances hydrophobes : Impact du rinçage des flacons

Accès: 
Public
Année: 
2011

Pour un certain nombre de composés, les consignes actuelles pour l’échantillonnage des eaux sont de rincer préalablement trois fois le flacon lors du prélèvement. Ces consignes pourraient changer avec la révision de la norme NF EN ISO 5667-3. En effet, ce projet de norme généralise la recommandation de ne pas rincer les flacons d’échantillonnage, pour ne pas pré-concentrer les composés sur les parois du flacon et surestimer la concentration dans le milieu.

Auteur(s): 
E. Mathon, L. Amalric, J.P. Ghestem
Nom de l'institut: 
BRGM

Pratiques d'échantillonnage et de conditionnement en rejets canalisés

Accès: 
Public
Année: 
2011

Le présent document a été réalisé dans le cadre du programme d'activité AQUAREF et du partenariat ONEMA – Cemagref (Irstea), pour l'année 2011.


Un des objectifs de ce travail est d’améliorer la comparabilité des mesures pour les substances prioritaires et émergentes dans les matrices complexes (eaux usées brutes et traitées ; boues de station d’épuration).

Auteur(s): 
JM Choubert / F Eymeray (AELB)
Nom de l'institut: 
Cemagref

Formation à échantillonage en eaux souterraines

23/10/2012 13:00
26/10/2012 12:30

la formation  se déroulera  du 23 au 26 octobre au BRGM Orléans, La source

 

Stabilité des substances organiques dans les échantillons d'eau entre le prélèvemet et la prise en charge analytique

Accès: 
Public
Année: 
2011

Les précautions mises en oeuvre pour limiter l’évolution des concentrations en contaminants organiques dans les échantillons d’eau consistent à réduire au maximum le temps entre les opérations de prélèvement et l’analyse. Or, les contraintes d’éloignement entre le site de prélèvement et le laboratoire d’analyse ainsi que les possibilités d’analyses du laboratoire ne permettent pas toujours de traiter les échantillons dans le laps de temps requis (parfois maximum 24 à 48h après le prélèvement).

Auteur(s): 
C. Margoum, C. Guilllemain
Nom de l'institut: 
Cemagref