Développement de nouvelles phases pour l'échantillonnage passif de pesticides

Accès: 
Public
Année: 
2013

L’échantillonnage passif, développé il y a une vingtaine d’années, représente une alternative simple et économique aux échantillonnages ponctuels et moyennés automatisés pour mieux évaluer les niveaux de contamination des milieux aquatiques.

Différents échantillonneurs passifs sont actuellement développés, suivant les caractéristiques physico-chimiques des composés ciblés. Le rapport Aquaref-Cemagref de 2011 [1] a montré l’intérêt de la technique « passive SBSE » pour l’échantillonnage passif de pesticides moyennement polaires à hydrophobes dans les cours d’eau.

La synthèse de tiges en polydiméthylsiloxane (PDMS), moins fragiles et moins onéreuses que les barreaux SBSE, est présentée dans ce rapport. Des cinétiques d’accumulation d’une sélection de pesticides de différentes familles ont été menées au laboratoire pour évaluer les capacités d’absorption de ces nouveaux outils comparativement aux barreaux SBSE. Les tiges en PDMS ont par ailleurs été appliquées in situ pour l’échantillonnage passif de pesticides dans un petit cours d’eau de bassin versant viticole. En complément, des premiers essais de synthèse de tiges en PDMS modifié ont été réalisés afin d'élargir la gamme des composés accumulés.

Les résultats ont montré que les tiges de PDMS peuvent être une alternative efficace et économique aux barreaux SBSE en tant qu’échantillonneurs passifs. Trois types de tiges en PDMS modifié ont été synthétisés de manière robuste, sans toutefois montrer de différence nette avec les rendements d’extraction des tiges en PDMS.

 

[1] Margoum C, Assoumani A, Coquery M (2011) Utilisation des SBSE in situ comme échantillonneurs passifs de pesticides moyennement polaires à hydrophobes. Détermination en laboratoire des cinétiques et taux d'échantillonnage et première application in situ. . Cemagref,

Auteur(s): 
C. Margoum, A. Assoumani, L. Chamblas, M. Coquery
Nom de l'institut: 
Irstea
Fichier attachéTaille
phases-pSBSE_G1C-2013_Vf.pdf1.17 Mo