Bilan des opérations "grande échelle" (utilisation des échantillonneurs passifs DGT, POCIS, SPMD, SBSE): substances DCE et pharmaceutiques

Accès: 
Public
Année: 
2013

Depuis 2008, l'état chimique des masses d'eau côtières, de transition, continentales et souterraines a été évalué "à grande échelle" par des techniques d’échantillonnages passif développées par l'Ifremer (en collaboration avec le CEDRE et le laboratoire EPOC-LPTC), l’Irstea et le BRGM).

Le recours aux techniques d'échantillonnage passif (DGT, POCIS, SPMD, SBSE) a permis de mesurer les concentrations de différents contaminants (métaux traces, contaminants organiques hydrophiles et hydrophobes) présents sous forme "dissoute".

Ces études ont montré les avantages opérationnels de ces systèmes qui permettent d'atteindre pour de nombreuses substances les limites de quantification requises par la DCE et de mesurer des contaminants métalliques et organiques présents à l’état de traces, difficilement quantifiables par les méthodes classiques (notamment dans les eaux marines).

Ces techniques "tout terrain", ne nécessitant pas de capacités logistiques importantes (laboratoire, moyens nautiques), et faciles à mettre en œuvre par du personnel formé, permettent aussi de réduire les coûts (notamment les frais de transport).

Auteur(s): 
Gonzalez J-L., Foan L., Togola A., Uher E., Guyomarch J., Munaron D., Tapie N., Budzinski H.
Nom de l'institut: 
IFREMER
Fichier attachéTaille
Aquaref_2013_G1d_IFREMER_Bilan_campagnes-EP-01-04-13_VF.pdf4.73 Mo